Impression Kunstsupermarkt 2012_1

 

Impression Kunstsupermarkt 2012_15

 

15_KSM_1

 

Kunst-Supermarkt Impression

 

Kunst-Supermarkt Impression

 

Kunst-Supermarkt Impression

 

Team_15_KSM

.

ERKA, Biguglia FR

erka

Mon travail se trouve aux frontières de l’irrationnel. Je peins ce que je peux reconnaître comme une «nouvelle forme du monde». Ma peinture surgit sans raisons. Elle est un acte que rien ne justifie, parfois comme une émotion fugace, rapide, «le regard qui voit vite», comme s’il y avait une menace. Quelque chose existe derrière l’image proposée. La mort n’est jamais loin. Le thème me tient à coeur. Il me faut interroger la peinture comme accroche anthropologique. Lorsque je travaille sur des oeuvres abstraites, j’essaie de témoigner des hasards de l’atelier qu’il faut assimiler et organiser. Il faut nourrir la toile pour que le temps fasse son oeuvre. Et si l’oeuvre faisait le style? Et si la peinture faisait l’artiste? Figuratif ou abstrait, mon oeuvre se situe dans un «univers entre deux». La peinture comme organe supplémentaire dans lequel s’inscrit l’histoire contemporaine.


J’aborde la peinture sans jamais savoir ce qui va se passer, et ma peinture devient un monde «miroir», et dans ce miroir, il me faut une conscience infinie pour me servir de mon intuition au service de mon travail. Procurer un choc émotionnel fort et instantané.

 

Tout prend racine dans les racines de ma vie et de mon destin. C’est un art pulsionnel dont il faut que je puise les souffrances pour une évolution intérieure. Malraux disait: «interroger le monde pour en atteindre un autre» et, me concernant, c’est bien de cela qu’il s’agit.
J’ai une curiosité panique de «l’indicible» d’où il faut extraire les rythmes, les énergies, les visions; «peindre avec une perception directe de mes états intérieurs». Je donne tout à la peinture parce qu’elle me donne un autre monde.


www.erka-artiste.fr

 

erka



Facebook

.